Trouver la bonne idée de projet est le point de départ de toute entreprise à succès.

Toutefois, une fausse bonne idée peut vous être très coûteuse en argent et en temps.

Il n’est pas rare de voir des entreprises prometteuses fermer les portes parce qu’elles ont tout misé sur une idée qui semblait géniale, mais qui ne l’était pas sur le terrain.

C’est donc vital pour vous de pouvoir identifier rapidement les fausses bonnes idées de projet afin d’éviter des pertes importantes à votre entreprise.

Dans cet article, nous vous expliquerons comment reconnaître une fausse bonne idée d’entreprise, puis 5 étapes clés simples à suivre pour éviter d’en avoir.

Qu’est-ce qu’une fausse bonne idée de projet ?

Vous voyez cette excitation quand on pense tenir l’idée qui révolutionnera le marché ?

Ce n’est pas un indicateur de bonne idée, mais elle peut vous induire en erreur facilement.

La fausse bonne idée Business est cette idée qui vous passionne, mais qui en réalité ne passe pas le test de la “bonne” idée de projet.

Voici quelques signes que votre idée d’entreprise est probablement une mauvaise bonne idée :

  1. vous avez peur de la présenter à votre entourage : c’est probablement un signe que votre idée ne part pas de bases solides
  2. vous avez peur de vous faire voler votre idée : si votre idée peut être plagiée facilement, vous aurez du mal à la protéger et à la rendre pérenne
  3. vous avez du mal à l’expliquer, car trop complexe : une bonne idée de projet doit être simple et être transmise facilement ;
  4. elle nécessite des moyens importants pour commencer : vous devez pouvoir commencer avec peu de moyen autrement votre idée aura peu de chance d’être concrétisée,

Votre méthodologie de réflexion peut vous induire en erreur, mais en adoptant une posture appropriée dès le départ, vous réduisez la probabilité de valider une fausse bonne idée.

Dans la suite de l’article, vous allez découvrir les critères pour valider votre idée de départ.

Nous vous présentons 5 étapes à suivre pour éviter de tomber dans le piège.

fausse bonne idée de projet

Étape 1 : S’ouvrir au marché

Même si de nombreuses idées business qui ont révolutionné le monde ont pris vie dans des garages ou des chambres, elles commencent toutes par une ouverture au marché.

En effet, votre démarche doit commencer par une observation approfondie du marché et une compréhension de ses réalités.

Quand vous arrivez à développer la capacité de voir là où le marché se dirige, vous devenez un visionnaire. Vous vous mettez ainsi dans une position favorable pour avoir de bonnes idées de projet.

L’important ici est d’éviter de vous renfermer sur vous et de penser que vous pouvez trouver, par la puissance de votre imagination, une idée révolutionnaire.

Si vous l’écoutez bien, le marché vous donnera lui-même les meilleures idées. Ne faites donc pas la sourde oreille.

Une méthode redoutablement efficace pour apprendre de votre marché est le design thinking.

Le design thinking est une approche qui met l’innovation et l’utilisateur au centre de la réflexion. 

Sa démarche est constituée de 7 étapes à savoir :

  1. Identifier le problème à résoudre
  2. Clairement définir le problème
  3. Émettre des idées pour résoudre le problème
  4. Créer des prototypes sur la base des idées émises
  5. Sélectionner l’idée la plus pertinente
  6. Créer une première version du produit
  7. Analyser les résultats dans un but d’amélioration du produit

L’une des philosophies du design thinking est de faire rapidement des erreurs pour ensuite apprendre de ses erreurs.

Une philosophie que vous devez adopter tout au long de ce processus.

Étape 2 : Écouter des experts

Valider un projet sans prendre l’avis d’experts confirmés du domaine peut être une erreur.

Néanmoins, ne laissez pas les experts prendre la décision à votre place. De nombreuses entreprises à succès ont réussi en dépit des prévisions défavorables des experts.

Votre objectif à cette étape est de prendre le maximum d’informations pertinentes pour votre idée d’entreprise.

Ciblez les bonnes personnes ressources et devenez une éponge.

Étape 3 : Faire un benchmark

Lorsqu’une idée de projet visite un entrepreneur, si celui-ci ne lui donne pas vie rapidement, elle passe à un autre porteur de projet.

En faisant une petite recherche Google, vous serez surpris de voir le nombre de personnes qui ont déjà testé votre idée.

Même si cette dernière vous semble révolutionnaire et unique, prenez le temps de faire un benchmark.

D’une part, cela vous permettra de valider la faisabilité de votre idée et par conséquent la viabilité de votre projet.

Et d’autre part, vous pourrez apprendre des erreurs et des bonnes pratiques des autres pour peaufiner la vôtre.

Les idées qui naîtront de cette étude feront ensuite l’objet d’un benchmark.

Pour faire un bon benchmark, suivez les étapes suivantes :

  1. Faire un état des lieux de votre entreprise avec vos atouts et faiblesses
  2. Sélectionner les entreprises concurrentes à étudier
  3. Faire une collecte d’informations et identifier les points de comparaison avec votre entreprise
  4. Analyser les informations que vous avez pu collecter et tirer les conclusions pour votre idée.

Et surtout, n’imitez pas les autres, mais apprenez d’eux.

Étape 4 : Faire rapidement un petit test de votre idée de projet

Tant que votre idée n’a pas fait ses preuves en conditions réelles, vous n’avez aucune garantie qu’il ne s’agit pas d’une fausse bonne idée de projet.

Vous devez donc travailler à développer le Minimum Viable Product (MVP) de votre idée afin de la tester rapidement sans gros frais.

L’objectif ici n’est pas de donner vie à toute votre idée, mais d’avoir une première version réalisable avec un petit budget, mais représentative de l’idée globale.

“ Celui qui a déplacé la montagne, c’est celui qui a commencé par enlever les petites pierres. ”

Étape 5 : Améliorer votre idée de projet

Parfois, il suffit d’un simple changement d’approche, de paramètre ou de cible pour que votre fausse bonne idée de projet devienne une vraie bonne idée de projet.

Il ne faut donc pas abandonner une idée parce qu’elle n’a pas passé les premiers tests.

Interprétez les résultats et, s’il y a possibilité, donnez une seconde chance à votre idée.

Steven Spielberg disait : “ Toutes les bonnes idées viennent de mauvaises idées, c’est pour cela que ça prend autant de temps”

Dans le cas contraire, reprenez le processus depuis le début avec une nouvelle idée.

Comment trouver quelques idées de projet

Si vous n’arrivez toujours pas à démarrer et à trouver la moindre idée de projet. Voici quelques astuces pour vous aider.

Qu’aimez-vous faire ?

Peut-être que vous êtes assis sur une mine d’or sans le savoir.

Ce que vous considérez comme une simple passion même farfelue pourrait être le fondement de votre entreprise.

Pensez-y comme un business et faites-lui passer le test de la fausse bonne idée de projet avec nos 5 étapes ci-dessus.

Demandez l’avis de ceux qui vous connaissent bien

Ça semble évident, mais on n’y pense pas toujours. Un regard extérieur peut nous souffler une ou plusieurs idées intéressante(s) à explorer.

Demandez donc à vos proches les talents et les compétences qu’ils trouvent utiles chez vous.

Découvrez d’autres cultures

Faites voyager votre esprit en dehors de votre zone de confort.

Vous pouvez par exemple lire des livres, suivre des documentaires et vous éduquer sur les réalités et les innovations de pays que vous ne connaissez pas.

Fréquentez les événements d’entrepreneurs et les plateformes crowdfunding

Discuter avec d’autres entrepreneurs et apprendre de leur manière de réfléchir et leur approche peut grandement vous aider à trouver la vôtre.

C’est aussi une bonne manière de trouver de potentiels futurs partenaires.

Pensez à une version moderne d’un objet traditionnel

S’il y a bien une chose qui change et évolue constamment, c’est bien la technologie.

La majorité des objets et solutions modernes que nous exploitons aujourd’hui sont des améliorations d’objets ou de solutions traditionnelles.

Conclusion

Pour conclure, retenez que le chemin le plus court pour avoir une fausse bonne idée de projet est de tout baser sur son ressenti en ignorant les réalités du marché.

Vous devez commencer par étudier votre marché afin de mieux le cerner et prendre conseil auprès d’experts aguerris.

Les idées qui vont germer de cette étude devront ensuite faire l’objet d’un benchmark.

Suite à ce benchmark qui vous permettra de peaufiner votre idée, vous devez rapidement la transformer en produit afin de la tester sur le marché.

En suivant ces différentes étapes, vous vous assurez d’éliminer les fausses bonnes idées de projet et de valider une idée qui a un véritable potentiel.

Toutefois, vous devez garder à l’esprit qu’il ne suffit pas d’avoir la meilleure idée pour garantir le succès à votre entreprise.

L’idée est le point de départ, mais une bonne conduite avec l’équipe appropriée est indispensable pour prospérer avec votre idée.

Terminons avec cette citation de Steve Jobs :

“Innover, c’est savoir abandonner des milliers de bonnes idées”

About the author

Avec plus de 6 ans d’expérience entre le développement d'affaires et le Marketing Digital. Sara cumule des certifications en Content Marketing, SEO, Google Ads, Email Marketing, Facebook Ads, et Google Analytics.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Les 8 leviers de réussite de la gestion de projet agile


Téléchargez cet E-Book Gratuit

Découvrez les 8 clés pour réussir vos projets

>