• Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • Le Manifeste Agile : Une Révolution dans la Gestion de Projet

Le Manifeste Agile : Une Révolution dans la Gestion de Projet

Florent Lothon

Il y a plus de 20 ans naissait un mouvement qui a révolutionné le monde du développement de logiciels et qui s'est ensuite étendu aux autres secteurs. Un mouvement agile qui continue à prendre de l'ampleur.

Dans un nouvel article, je reviens sur l'événement qui a donné le coup d'envoi de cette révolution dans la gestion de projet. La création du Manifeste Agile. Ce document, rédigé par un groupe de développeurs de logiciels renommés, a redéfini la manière dont les équipes abordent leurs projets. Dans cet article, nous plongerons dans l'analyse des valeurs et principes qui constituent l'essence même de la stratégie agile pour reproduire les succès sur vos projets, ou découvrir au plus tôt si un projet est voué à l'échec.

Naissance du Manifeste agile

Le manifeste agile a été rédigé en 2001 par des experts de terrain ayant atteint les limites de l’approche “classique” (cycle en V, “Waterfall”) pour gérer des projets de développement logiciel.

L’approche dite “classique” ou “traditionnelle” cherche à tout prédire à l’avance, à l’aide d’un plan ultra détaillé dans lequel tous les besoins, appelés “exigences” sont répertoriés. De ce fait, comme tout le projet est millimétré à l’avance, cela offre peu de latitude pour faire face aux imprévus tels que la découverte d’un nouveau besoin du client en cours de route. 

Pourtant, en pratique, on constate très souvent que : 

  • Pour un nouveau logiciel, il est très difficile pour un client ou un utilisateur de savoir à l’avance ce dont il a besoin (même avec des consultants brillants à leurs côtés pour les aider dans l’expression de leurs besoins).
  • L’incertitude est inévitable dans les projets de développement (Principe d’incertitude de Hadar Ziv - 1996).
  • Plus un projet est grand, moins le besoin est stable. Certaines études parlent de 80% des exigences qui évoluent en cours de route.

L’incertitude du besoin du client ainsi que leur mouvance en cours de projet seraient à l’origine de 80% d’échec des projets (dépassement de budget ou des délais). Partant de ces constats, et confrontés à des projets complexes, ces experts ont testé de manière empirique plusieurs méthodes pragmatiques, pour en tirer des leçons d’organisation. 

Lorsqu’ils ont décidé de se réunir, ils ont essayé d’identifier les valeurs et principes communs à leurs différentes visions et méthodes. Et c’est ce qui a donné le coup d’envoi du mouvement mondial d’adoption de l’agilité qui ne cesse de prendre de l’ampleur chaque année. C’est aussi ce manifeste qui donna naissance au terme “agile” pour qualifier ces méthodes. L'adjectif “agile” illustrant la capacité d’adaptation offerte par ces méthodes et leur légèreté.

Contenu du manifeste agile

Voici le contenu exact du manifeste agile dans sa version française : 

Manifeste pour le développement Agile de logiciels


Nous découvrons comment mieux développer des logiciels par la pratique et en aidant les autres à le faire. Ces expériences nous ont amenés à valoriser :

Les individus et leurs interactions plus que les processus et les outils
Des logiciels opérationnels plus qu’une documentation exhaustive
La collaboration avec les clients plus que la négociation contractuelle
L’adaptation au changement plus que le suivi d’un plan

Nous reconnaissons la valeur des seconds éléments, mais privilégions les premiers.

Principes sous-jacents au manifeste


Nous suivons ces principes:

Notre plus haute priorité est de satisfaire le client en livrant rapidement et régulièrement des fonctionnalités à grande valeur ajoutée.

Accueillez positivement les changements de besoins, même tard dans le projet. Les processus Agiles exploitent le changement pour donner un avantage compétitif au client.

Livrez fréquemment un logiciel opérationnel avec des cycles de quelques semaines à quelques mois et une préférence pour les plus courts.

Les utilisateurs ou leurs représentants et les développeurs doivent travailler ensemble quotidiennement tout au long du projet.

Réalisez les projets avec des personnes motivées. Fournissez-leur l’environnement et le soutien dont ils ont besoin et faites-leur confiance pour atteindre les objectifs fixés.

La méthode la plus simple et la plus efficace pour transmettre de l’information à l'équipe de développement et à l’intérieur de celle-ci est le dialogue en face à face.

Un logiciel opérationnel est la principale mesure d’avancement.

Les processus Agiles encouragent un rythme de développement soutenable. Ensemble, les commanditaires, les développeurs et les utilisateurs devraient être capables de maintenir indéfiniment un rythme constant.

Une attention continue à l'excellence technique et à une bonne conception renforce l’Agilité.

La simplicité – c’est-à-dire l’art de minimiser la quantité de travail inutile – est essentielle.

Les meilleures architectures, spécifications et conceptions émergent d'équipes auto-organisées.

À intervalles réguliers, l'équipe réfléchit aux moyens de devenir plus efficace, puis règle et modifie son comportement en conséquence.

Analyse du manifeste agile

Et voici mon analyse de ce manifeste.

Evitez les idées reçues à propos de l’agilité

La phrase “Nous reconnaissons la valeur des seconds éléments, mais privilégions les premiers.” est capitale pour éviter les idées reçues à propos de l'agilité.

Celles consistant à imaginer qu’en mode agile, les processus, outils, la documentation, les contrats ainsi que les plans n’ont pas leur place. Bien au contraire, ces éléments ont leur importance, mais jamais au détriment des individus et de leurs interactions, de la production du logiciel en soi, de la collaboration avec le client et de l’adaptation au changement.

Le management agile d’équipe

On peut également identifier 3 principes managériaux qui constituent l’ADN du management agile d’équipe : 

  • Le soutien et la confiance offerts à l’équipe
  • Un rythme de travail soutenable (sinon c’est la porte ouverte à la non qualité, l’insatisfaction du client et la démotivation à termes de l’équipe).
  • L’auto-organisation des équipes. Une équipe auto-organisée se révèle plus réactive, engagée, innovante, résiliente face aux problèmes quotidiens grâce à l’intelligence collective. Et je le constate tous les jours depuis plus de 15 ans de pratique. A condition bien sûr de remplacer le lien de subordination par un cadre de travail structuré tel que Scrum sinon c’est la porte ouverte au chaos 🙂

Satisfaction client et amélioration continue

Parmi les 12 principes, on remarquera en particulier l’importance du premier consistant à avoir pour principale priorité, la satisfaction du client. Ainsi que le dernier illustrant le fait qu’à aucun moment, une équipe agile considérera sa façon de travailler comme parfaite et n’hésitera pas à tester régulièrement des améliorations. 

L’ouverture au changement ne se limite donc pas à l’évolution des besoins du client dans le temps, ni aux imprévus, elle concerne aussi la façon de travailler.

L’agilité dans tous les secteurs

Pour terminer, plus de 20 ans après la rédaction de ce manifeste agile, ce mouvement agile s'est étendu bien au-delà de son secteur d’origine. On pourrait donc légitimement amender le manifeste agile en remplaçant le mot “logiciel” par le mot “produit” afin d’étendre sa portée.

Et si vous souhaitez poursuivre votre découverte de l’agilité, je vous invite à lire notre article d’introduction aux méthodes agiles.
Manifeste Agile revu par L'Agiliste

Et vous ?

Personnellement, lorsque j'ai pris connaissance du manifeste agile, ça m'a immédiatement parlé. Je me suis dit : c'est très exactement comme ça que j'ai envie de travailler. Produire très tôt quelque chose de palpable pour le client, vérifier avec lui que c'est bien ce qu'il attendait, puis répéter le processus avec un autre sous ensemble des besoins du client, et ainsi de suite. Le tout avec une équipe à qui on fait confiance pour estimer la charge de travail, se répartir le boulot au quotidien, résoudre des problèmes, s'organiser pour atteindre les objectifs. Bref, un mode de management qui respecte l'intelligence de chacun. 

A cette époque, j'avais déjà essayé pas mal de méthodologies "prometteuses" sans résultats vraiment probants. J'étais même sur le point de renoncer à l'idée qu'il puisse exister une meilleure façon de s'attaquer à mes projets. J'étais donc sceptique quant aux bénéfices de l'agilité. Comme par exemple, la capacité à faire un produit sur mesure vis à vis des besoins du client, même lorsque ces derniers changent en cours de route et sans mettre en péril le budget et le délais du projet, ni la qualité. Le tout en offrant un environnement de travail durablement motivant pour l'équipe.

Mais dès les premiers mois de mise en pratique rigoureuse de Scrum, j'avais déjà la conviction qu'aucun retour en arrière ne serait envisageable tellement ça changeait radicalement ma façon de mener et vivre mes projets. C'était en 2008 et cette conviction s'est vérifiée sur chaque nouveau projet depuis...

Et vous ?

Qu'est ce qui vous parle dans ce manifeste agile ? Et si vous travaillez déjà en mode agile, qu'est ce que cette approche a changé pour vous ?

Dîtes le nous dans les commentaires ci-dessous !

A propos de l'auteur

Florent Lothon

Expert de terrain en gestion de projet et management d'équipe. Florent fait partie des pionniers dans l'usage des méthodes agiles sur des projets à forts enjeux en France dès 2007. Co-auteur du livre "Devenir une Entreprise Agile".

  • CLAIRE DJAGUIDI dit :

    J’ai été formé aux méthodes Agiles en 2008, et j’ai adoré expérimenter SCRUM lors du co-pilotage d’une POC (proof of concept) sur un développement logiciel. Cette approche est pragmatique et efficace. Au delà d’une méthode c’est pour moi une façon de pensée, un état d’esprit et un mode de collaboration, sources de performance dans le développement de bien d’autres produits. Ces méthodes Agiles gagneraient a être encore plus largement connues car pertinentes dans un monde instable et incertain comme le notre. Je me replongeais dedans il y a quelques temps et le Manifeste Agile abordé dans votre article me parait encore plus d’actualité aujourd’hui.👏

  • Delphine dit :

    Pour moi ce qui m’a le plus marqué c’est l’adaptation et les tests réguliers qui permettent de s’ajuster tout en gardant le cadre. En tant qu’utilisateur l’expérience d’être entendu et compris pour un produit ou résultat vraiment ADAPTÉ !

  • Willy HOUBEN dit :

    Bonjour Florent,
    Merci pour cet article qui motive.
    Voici mes quelques retours.

    Quand tu barres « logiciel », tu l’exclus. Peut-être qu’une accolade serait souhaitable en y ajoutant « service » puisque tu as déjà prévu « produit ». Peut-être sous-entendais-tu que « produit » contenait « service »? Selon moi, il est souhaitable de l’indiquer afin que tous les clients puissent se sentir concernés.

    Autre point que tu pourrais préciser, c’est que « les processus, outils, la documentation, les contrats ainsi que les plans » ont besoin également d’être « agiles ». Ils intègrent donc les éléments à développer ou à adapter comme le « produit, service et logiciel ».

    Enfin, comme toi, l’Agilité a changé ma vie. J’y ai intégré le socio constructivisme afin d’avoir une philosophie agile pour la formation d’adulte
    comprenant un cadre et des outils pour le développement. C’est passionnant. A bientôt, j’espère.
    Willy

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Vous voulez d'autres contenus de qualité ?

    Découvrez ces articles

    >