• Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • Futur Agile : comment intégrer l’IA dans les équipes Scrum ?

Futur Agile : comment intégrer l’IA dans les équipes Scrum ?

Florent Lothon

A l’occasion des 30 ans de Scrum, j’ai abordé la question de la capacité de l’IA à nous remplacer dans l’article “Chat GPT remplace mon Scrum Master !”.

La réalité sera certainement plus nuancée. Non vous ne serez pas remplacé par l’IA. Mais vous serez peut-être remplacé par quelqu'un qui maîtrise l’IA. C’est le constat amer que viennent de faire les employés de Microsoft. L’entreprise a récemment licencié 12% de sa masse salariale… pour réembaucher 80% de cette même masse salariale, mais avec un profil différent : ils ont embauché des employés formés à l’IA

La situation de Microsoft peut-elle se répéter dans d’autres entreprises ?

Si une entreprise a le choix entre 2 candidats : un Scrum Master et un Scrum Master entraîné à l’IA, lequel sera choisi à votre avis ? Cette situation pourrait arriver dans un futur bien plus proche qu’il n’y paraît.

 

Nous allons voir dans cet article les cas d’utilisation de l’IA pour les Scrum Masters, les Product Owners et les Coachs agiles. Plus largement, nous verrons comment intégrer l’IA dans son équipe Scrum ?

Agilistes, l’IA est votre nouveau compagnon 🙂

Oui, l’IA ne vous remplacera pas, mais elle peut faire de vous un Scrum Master ou un Product Owner “augmenté” en intégrant ce nouvel outil dans votre quotidien. Vous pouvez devenir plus rapide, plus précis grâce à la force de calcul et d’analyse qu’elle met à votre disposition.

Humain VS IA : qui est le gagnant ?

Je vais faire une réponse de Normand : le modèle gagnant c’est l’humain AVEC l’IA.

La preuve en est l’expérience faite avec le jeu d’échecs. Microsoft avait développé un logiciel qui jouait aux échecs. Cet “ordinateur” est rapidement devenu le champion du monde, imbattable même par les meilleurs joueurs. Mais l’année suivante, il a connu sa première défaite face à une équipe qui avait une IA sur son ordinateur. Ce schéma s’est plus tard encore répété, cette fois-ci avec le jeu de Go. 

Si une équipe aux échecs est plus performante avec une IA pour l'assister, pourquoi ce serait différent pour une équipe Scrum ? 

Le parcours idéal ? D’abord Scrum, l’IA en second

"Je suis un expert en IA en plus d'être un Scrum Master" Le futur speech idéal en recrutement ?

Pour y arriver, il faut d’abord être un agiliste accompli qui maîtrise Scrum sur le bout des doigts. Pas un Scrum Master secrétaire de réunion mais un Scrum Master leader qui propulse son équipe. PUIS se former à l’IA pour savoir la mettre au profit de la réussite de l’équipe.

Impact de l’IA sur l’équipe Scrum

Quel gain de productivité espérer de l’IA ?

Des chercheurs estiment que 80% des tâches administratives peuvent être prises en charge par l’IA. Pour Scrum, des retours d’expérience évoquent un Product Backlog fait 30 fois plus vite ! 

Comment utiliser l’IA au sein d’une équipe Scrum ?

On connaît déjà assez bien les prouesses des IA pour générer du code de programmation après avoir analysé des millions de lignes de code de référence. L’utilisation de l’IA pour augmenter la productivité des développeurs est donc déjà bien connue. Autant le préciser en préambule même si désormais, Scrum s’utilise bien au-delà des projets informatiques.

Voici maintenant une liste non exhaustive des cas d’utilisation de l’IA sur un projet agile pouvant faire gagner un temps considérable aux Scrum Master et Product Owner.

Commençons par exemple par le Product Backlog avec les cas d’utilisation suivants : 

  • Créer des personas
  • Lister des idées de fonctionnalités sur la base de la description/vision d’un produit.
  • Rédiger les User Stories associées selon le phrasé “En tant que… je veux/peux… afin de…”.
  • Lister et rédiger des critères d’acceptation de chacune des User Stories ou compléter ceux auxquels vous avez déjà pensé.
  • Découper correctement une User Story ou Epic trop grosse.
  • Exporter au format CSV une liste de User Stories et ses critères d’acceptation afin de faciliter son import dans JIRA (ou autre outil partagé).
  • ...

Bien sûr, vous aurez des ajustements à faire manuellement, mais quel temps de gagné !

Par ailleurs, ça vous est peut-être déjà arrivé de devoir rédiger des User Stories ou de la documentation en anglais. Là encore, l’IA se révèle utile.

A ce stade, si vous êtes comme moi, vous pourriez être sceptique sur la capacité de l’IA à vous aider sur ce type de tâches. 

Comment pourrait-elle en être capable ? 

Eh bien parce que l’IA a lu des tas de ressources à propos de l’agilité. Au même titre que les lignes de code que j’ai évoqué plus haut. La communauté agile est connue pour être très dynamique, croissante, créative, dotée d’une forte culture du partage. Des centaines de blogs, sites, regorgent d’exemples de Product Backlog, User Stories, critères d’acceptation. Décrivent les techniques de découpage des User Stories, les critères INVEST, etc. 

Et c’est également vrai pour d’autres aspects de l’agilité.

Ce qui nous amène à d’autres exemples de cas d’utilisation de l’IA dans des équipes Scrum : 

  • La production de compte-rendus de réunions à partir de simples notes voire un enregistrement audio ou vidéo.
  • Améliorer les prévisions d'atterrissage d’une livraison grâce à l’analyse froide (sans parti pris ni biais cognitif) des données transmises à l’IA tels qu’un export des données (anonymisées) de JIRA des précédents projets de l’entreprise, les comptes rendus de réunions, etc.
  • Aider à la résolution de problèmes rencontrés par l’équipe (voir exemple concret abordé plus bas).
  • Trouver une trame d’animation de rétrospective de sprint selon une situation donnée.
  • ...

Exemple d’utilisation de ChatGPT 4 sur un projet Scrum

Prenons maintenant un exemple concret avec un cas d’utilisation relativement complexe pour une IA à priori. Imaginons que notre équipe (fictive) rencontre un problème. Parmi les problèmes très courants d’une “jeune” équipe Scrum, il y a celui consistant à ne pas réussir à terminer les sprints.

Voici ci-dessous un exemple de dialogue avec ChatGPT face à un tel problème.

Exemple de prompte Chat GPT en contexte Scrum

Dans le prompt ci-dessous, je demande à ChatGPT de me poser des questions afin d’affiner son analyse et m’apporter par la même occasion du recul.

Je lui apporte la réponse brute suivante : 

“On a une équipe de 7 personnes composée de 4 développeurs de niveaux différents, 1 testeur, le Product Owner et moi même en tant que Scrum Master. Lors de la planification de sprint, les User Stories sélectionnées pour le Sprint sont découpées en tâches qu'on se répartit ensuite au cours du sprint. Les sprints ont une durée de 3 semaines. Les standup meetings ont lieu tous les 2 jours en moyenne et durent parfois plus de 15 minutes.  On fait des rétrospectives de 45 minutes maximum et il n'y a pas vraiment de problèmes récurrents. On utilise JIRA pour suivre notre avancement. Notre équipe dépend parfois d'une graphiste pour le design des écrans. Notre Product Backlog est bien ordonnancé mais il n'y a pas vraiment de priorisation au sein des sprints. Pour ce qui est de la motivation de l'équipe et des besoins de formations, je ne sais pas.”

Et voici le résultat de son analyse :

Exemple de prompte Chat GPT en contexte Scrum

Ces réponses sont satisfaisantes de la part d'un robot (notamment l'idée de revue de mi-sprint) sur cette thématique. On imagine facilement qu'il serait plus à l'aise sur des tâches liées au Product Backlog.

Bien sûr un Scrum Master expérimenté ou un coach agile aura surement des compléments à apporter. Ici par exemple, ChatGPT n’a pas l’air d’être choqué de ne consacrer que 45 minutes à des rétrospectives de sprints de 3 semaines. Comment se déroulent les rétrospectives ? Sont-elles suffisamment efficaces pour optimiser la performance de l’équipe ? Ce serait à creuser. Il ne m’a pas non plus conseillé de mesurer la motivation de l’équipe, cependant il faut dire que je l’ai limité à 3 conseils et on peut lui reconnaître le mérite d’avoir attiré l’attention sur cet enjeu à travers ses questions.

La maîtrise de Scrum est INDISPENSABLE pour éliminer les éventuels défauts d’analyse car les IA ne sont pas parfaites.

Ce qu’il faut savoir


Avec l’IA, vous ne serez pas toujours satisfait du 1er jet.

L’IA est un outil conversationnel. Ce qui veut dire qu’il faut avoir avec lui une discussion (“tu as oublié ça, refais le en l’incluant”), argumenter, faire des allers retours (“ok j’ai proposé ta solution à l’utilisateur mais il n’aime pas comment peut on améliorer ça ?”) qui vont épurer et améliorer sa réponse. Il s’agit de travailler avec elle comme avec un collègue.

l'IA dans l'équipe Scrum, un facteur de productivité exponentiel ?

Si l’IA multiplie par 5 la rapidité de chaque personne dans une équipe, on aura logiquement une équipe 5 fois plus rapide. Mais peut-on, grâce à la synergie d’équipe, avoir un multiplicateur et que l’équipe soit 25 fois plus rapide ? 

C’est une étude actuellement en cours aux Etats Unis.

Cela dit, dès aujourd’hui les Scrum Master et Product Owner doivent bien comprendre l’IA et ne pas “juste” aller 5 fois plus vite mais faire émerger la synergie d’équipe pour les faire aller 25 fois plus vite. Les Scrum Master sont des coachs et parfois des analystes de la performance d’équipe. Ils ne sont pas là pour noter des chiffres, faire des calculs et tenir des réunions. C’est très limité par rapport au rôle d’un Scrum Master. Il doit utiliser les patterns humains (un pattern étant une solution applicable de manière reproductible à un problème qui se pose dans un contexte spécifique). Pour reprendre mon exemple d’équipe qui a du mal à finir ses sprint, le pattern “Swarming” (travail en essaim) serait potentiellement intéressant à tester.

A l’ère de l’IA, le Scrum Master doit être un pro de l’IA et un Scrum Master : il doit  entraîner les membres de son équipe à maximiser leur productivité avec l’IA et aussi entraîner le Product Owner à faire son backlog 30 fois plus vite.

Conclusion : Accueillez votre nouveau “Scrum Buddy”

Quel avenir pour Scrum & IA ? L’IA et Scrum ont certainement un avenir commun. 

Les premiers retours d’expérience tendent à montrer que l’utilisation la plus efficace de l’IA par une équipe Scrum n’est pas de lui faire faire le boulot, mais de faire de l’IA un nouveau membre d’équipe. Avec qui on discute, on argumente… L’IA est à envisager comme un compagnon de Scrum, un “Scrum Buddy” comme on dit outre Atlantique !

Les risques de confidentialité et de sécurité des données d’entreprises lors d’une utilisation d’IA ne sont pas à prendre à la légère. En témoigne le hack d’OpenAI (société mère de ChatGPT) fin 2023. Mais de nouveaux services dans lesquels les équipes restent propriétaires de leurs données voient le jour. Tout comme les start-up d’encryptage de données liées à l’utilisation d’IA sont en train de faire des levées de fonds massives, laissant entrevoir que ce problème, s'il ne disparaîtra pas, ne sera bientôt plus un frein à l’adoption et à l’utilisation massive de l’IA en entreprise, au même titre que que le piratage ou le phishing par exemple.

Source mentionnée dans l’article : Interview de Jeff Sutherland

PS : J’ai généré l’image illustrant cet article grâce à l’IA. Le résultat illustre très bien ce que je souhaitais et le niveau de qualité est tout à fait satisfaisant. Cependant, l’IA représentée par le petit robot devrait être positionnée parmi les autres membres de l’équipe plutôt qu’au centre. Même après plusieurs tentatives et demandes d’ajustement, je ne suis pas parvenu au résultat exact souhaité. La preuve que l’IA n’est pas encore parfaite. Il y a même une chaussure sans propriétaire sur l'image sans que je ne l'ai explicitement demandé 😉

A propos de l'auteur

Florent Lothon

Expert de terrain en gestion de projet et management d'équipe. Florent fait partie des pionniers dans l'usage des méthodes agiles sur des projets à forts enjeux en France dès 2007. Co-auteur du livre "Devenir une Entreprise Agile".

  • Super article visionnaire ! Merci pour ces pistes Florent très pertinentes comme toujours 😉

  • Merci Florent pour le partage de ta vision sur le Scrum Master « augmenté ». Je partage tout à fait cette idée que l’IA ne « nous » remplacera pas. Elle fera avec nous pour ce concentrer sur les éléments humains, la motivation et toutes ces petites attentions discrètes qui font la complexité d’un groupe, qui ne se mesure pas par des chiffres.

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Vous voulez d'autres contenus de qualité ?

    Découvrez ces articles

    >